pave asa2 asa1 PHOTOLYNX
6/11
astronomie titre

Maintenant la partie mobile de notre planchette... La planche qui sera fixée sur l'arbre est chargée de porter un appareil photographique avec son objectif ou téléobjectif. Cela représente un certain poids, il est donc inconcevable de penser qu'une telle charge puisse être entraînée par un petit moteur à ressort. Nous allons être dans l'obligation de compenser cette charge pour équilibrer la pression exercée sur le mécanisme d'horlogerie. Un système de contrepoids est donc obligatoire.

         

Deux planches seront assemblées et collées à l'aide de deux chevilles et deux vis. Sur le modèle présenté, les dimensions des planches sont de 90 mm X 100 mm et 140 mm X 100 mm.

Une rondelle d'épaisseur suffisante permettra de maintenir l'ensemble mobile sur l'arbre. Un écrou papillon sera fabriqué dans un morceau de fer plat pour assurer un montage et un démontage facile.

         

Ci dessus à gauche, la découpe du fer plat pour fabriquer les écrous papillons visibles sur la vue de droite (blocages de rotule et de la planchette mobile sur l'axe de rotation. La planchette mobile est fixée sur l'axe.

L'ensemble mobile sera équipé d'un système de contrepoids. Je vous laisse imaginer votre système perso, mais il est obligatoire. Chacun fera avec les moyens du bord, ils sont tous aussi bons les uns que les autres, il suffit de réfléchir, d'observer, de trouver la solution en fonction des éléments dont vous disposez. Cela peut être un contrepoids existant que vous pouvez réemployer ou d'une création comme dans l'exemple ci-joint.

         

J'ai utilisé deux blocs de métal percés, taraudés et assemblés qui coulissent sur deux tiges de 8mm de diamètre et 160mm de longueur minimum. ce dispositif permet d'avoir un contrepoids qui ne tourne pas. ATTENTION ! Le contrepoids ne doit pas venir en contact avec la planche fixée sur le boîtier pour ne pas influer sur la vitesse de rotation. Dans ce montage, on aperçoit une vis centrale qui pousse une lame guillotine interne en aluminium qui bloque le contrepoids sur les deux tiges en même temps. Ce système nécessitant une opération de fraisage n'est pas obligatoire. Un simple trou taraudé comportant une vis bloquant sur une seule des deux tiges est suffisante. Je conseille dans ce cas, de placer un plot en plastique ou en nylon dans le trou taraudé avant de mettre en place la vis de blocage. Ceci évitera de marquer la tige au serrage. Personnellement, j'ai soigné le polissage des tiges et rodé les trous des contrepoids. La manœuvre de ce dernier est douce et permet un équilibrage très facile.

Ajout suite au mail de Bernard TOURON :


La planchette en situation... Le contrepoids est en butée pour l'équilibrage.

Le contrepoids correspond à un bloc d'acier de 45mm X 50mm X 110mm qui donne un contrepoids d'environ 1,9 Kg. Il faudra adapter en fonction de vos possibilités. Ce contrepoids correspond tout juste à l'équilibrage d'un Canon EOS 300D avec un téléobjectif 75-300mm. Les tiges de diamètre 8mm ont une longueur de 160mm dans mon cas. On peut utiliser des tiges un peu plus grosses et plus longues pour utiliser des contrepoids légèrement moins lourd... A vous d'adapter en fonction de vos récupérations. Le principal est d'équilibrer la charge.