13/14
Conclusions techniques

Tous les membres de la commission de spectrographie ayant participé à la réalisation devront se réunir une dernière fois afin de mémoriser correctement le fonctionnement de ce spectroscope sur lequel j’ai ajouté de nombreux réglages par rapport au projet d’origine. Certains de ces réglages seront utilisés au départ pour l’alignement correct de l’axe optique. Ils ne doivent plus être touchés, sauf déréglage accidentel, et réalisés par une des personnes possédant la maîtrise des réglages… à définir. J’ai bien noté le souhait de Stéphane, à savoir : ajout d’un bouton de mise au point extérieur pour manœuvrer le réglage du chariot porte caméra. Dès que l’occasion s’en présente, je reprends l’instrument pour l’ajout de cette commande. De plus, je ferai graver le boîtier au nom du CARL et terminerai la finition de l’instrument.

Je propose que : Stéphane fasse un écrit clair et concis de la procédure de mise au point optique. Ces réglages qui ne devraient plus être touchés seront marqués à l’aide de peinture rouge pour mettre en garde le lambda de ne pas y toucher.

Pour ma part je vous mettrai au courant des particularités de construction et de fonctionnement des différents modules. Par exemple : le système de cardans des tringles de commande de réglage du porte réseau, réalisé avec de la baguette de soudure et des joints toriques. En effet, il n’est pas exclu qu’un jour, un de ces joints se casse, alors comment faire pour remettre en marche l’instrument ?

C’est de cela dont je veux parler, c'est-à-dire la mise en place d’un groupe de personnes restreint en mesure d’assurer la maintenance de l’appareil.

Il ne faut pas perdre de vue les points suivants :

Si je précise tout ceci, c’est qu’étant à l’origine de la fabrication presque entière de l’appareil, j’en connais toutes les faiblesses. Elles sont nombreuses et pour n’en citer que quelques-unes :

L’objectif est fixé sur son support à l’aide de 4 vis d’un diamètre de 1,6mm, c’est dire la fragilité de ce module. Un choc latéral important cisaillerait, sans aucun doute, l’ensemble des 4 vis.

Pour ces mêmes raisons et éviter des dégâts importants, la platine de la WebCam n’est pas fixée, mais tient uniquement par le connecteur. Il y a fort à parier, que la platine sera déconnectée en cas de chute arrière et ne fonctionnera plus.

Le miroir de renvoi est collé à l’aide de silicone pour ne pas apporter de contraintes. Le revers de la médaille, c’est la tenue dans le temps, en température et en cas de choc !!!

La vis de réglage des lames est vissée dans un bloc en plastique qui va normalement s’user rapidement présentera un jeu non négligeable. Gênant, pas gênant, je ne sais pas répondre.

Le réglage de la tringle de commande de basculement du réseau réalisé par un bloc laiton récupéré sur un carré de sucre, est assez délicat. Il doit être fait de manière à avoir un basculement franc et net pour assurer le positionnement correct du réseau surtout sur le rang 0.

A ce sujet, le réglage de la butée de rang 0 pour le réseau est très difficile à réaliser. En effet cela nécessite de dévisser un des écrous de réglage en rotation du réseau. Il faut donc faire attention qu’en effectuant ce réglage, on ne dérègle pas la position du réseau en rotation, simplement en resserrant l’écrou.

Le cadran placé sur le côté a été gradué suivant un calcul théorique fait par Stéphane. Il est bien entendu qu’il n’a aucune valeur réelle de mesure sinon que par pure coïncidence. Il serait nécessaire de paramétrer ce cadran avec des mesures réelles sur le centre de l’image pour chaque graduation. Cela ne permet pas de proposer et confirmer la bande passante pour chaque position du réseau.

Pour terminer, les contraintes mécaniques réelles des divers modules ne sont pas quantifiées, donc inconnues. La durée de vie de certains organes n’est pas prévisible. Pour répondre à toutes ces questions et obtenir des réponses, la création de bancs d’essais serait nécessaire et non envisageable dans notre cas.  

Je pense en particulier, aux joints toriques utilisés pour maintenir les articulations de la tringlerie de commande de basculement du réseau. Durée de vie ???

Pour  conclure, ce spectroscope n’est pas destiné à être embarqué à bord d’une sonde, style « Cassini-Huygens », donc le débat est clos. Il faut donc simplement prévoir les personnes chargées de la maintenance de l’instrument afin de lui assurer une durée de vie acceptable.

Rappel des différents réglages de l’instrument.

RÉGLAGES

ACCÈS

Écartement des lames, réglable par un bouton moleté.

Oui

Centrage des lames par un cadre réglable par 4 vis montées dans des lumières.

Attention ! Il faut que les ensembles porte WebCam et Porte objectif soient enlevés pour accéder au réglage du cadre. Ce cadre est réglé une fois pour toutes au montage.

Non

Réglage de position de l’objectif par rapport au miroir. Il devra être bloqué définitivement avant montage de l’axe porte miroir.

Non

Axe porte miroir. Réglage angulaire et blocage définitif.

Non

Collage du miroir en fonction de la mise au point optique de l’objectif sur les lames. Cette opération a été faite deux fois.

Non

Réglage optique de la mise au point sur les lames.  Voir procédure Stéphane.

Non

Mise en place du chariot porte WebCam avec vis de réglage de mise au point.

Oui

Réglage en rotation de la webcam.

Oui/Non

Mise en place du porte réseau et réglage définitif en rotation et du rang 0.

Non

Mise en place de la commande de la vis de butée de rang 1 et réglage précis avec blocage du contre écrou. Fixer définitivement le fond arrière support des boutons de réglage et du cadran. 

Non

Réglage de la vis de Butée de rang 1 par un bouton démultiplié avec cadran.

Oui

Glisser le raccord en laiton (Bloc du carré de sucre) sur la tringle venant du fond arrière, positionner correctement la tringle venant du bloc porte réseau et glisser le bloc de manière à fixer les deux tringles ensemble. Vérifier le positionnement des boutons de commande et bloquer énergiquement les deux vis du bloc en laiton.

Non

Vérifier le bon fonctionnement des boutons de basculement du réseau.

Oui