Traceur de Courbes de Transistors

Traceur de courbes CH-012
Cela fait longtemps que je souhaitais visualiser les caractéristiques des transistors. L'appairage ou la complémentarité des transistors est une nécessité dans certaines applications, qu'il convient de réaliser, en visualisant les courbes de caractéristiques sur un oscilloscope. Même si l'envie m'en prenait au temps où mon oscilloscope HAMEG trônait fièrement dans l'étagère, j'ai depuis acheté un RIGOL DS1054Z qui permet, en plus, de sauvegarder les captures d'écran facilitant les comparaisons et le classement.  

J'ai fouiné sur le web et je suis tombé sur un kit Taïwanais vendu sur Ebay, Banggood, etc…Le schéma est un classique que l'on peut trouver sur le Net et l'assemblage est assez facile. Pour utiliser ce circuit il est nécessaire de posséder un oscilloscope fonctionnant en mode XY.

Le 20 février 2018    - J'ai commandé ce kit afin de me familiariser avec ce petit montage.
Le 8 mars 2018      - Réception du kit

Récapitulatif des éléments constitutifs

Kit CH-012 complet avec carte alimentation   EBAY (Thaïland Kits)                   18,90
Boitier économique VD5                  GOTRONIC             avec le port    12,40
Transformateur Toriques 2X15V 30VA        AUDIOPHONICS         avec le port    25,30
Leds, Interrupteurs, Commutateurs, Passe-Fils, Câblage, etc…           Fonds de tiroir

ce qui donne un total d'environ 60€ à 60% dû au boîtier et surtout au transformateur, ce qui n'est bien évidemment pas donné, mais bon au final j'espère obtenir satisfaction de ce montage et m'en donner à cœur joie dans l'appariement des transistors.

Je commence le montage demain et je vais commander le transformateur chez Audiophonics. Je possède déjà le boitier VD5 ce qui m'a permis de constater, le kit en mains, qu'il fait parfaitement l'affaire. Je précise pour ceux qui se poserait la question : Le kit est vendu avec ou sans le module d'alimentation donc faites attention en commandant de ne pas vous laisser influencer par un prix plus bas mais sans le module d'alimentation. Ce module est bien évidement réalisable DIY si vous possédez déjà les composants. Mais vue la différence de prix, je ne pense pas que l'opération soit rentable s'il vous faut commander les composants séparément.

Le 10 mars 2018     

- Assemblage "Kit Taïwanais"
- Commande du transformateur.

Montage des Résistances, Diodes, Condensateurs, Transistors et relais sur la platine principale puis montage de la platine d'alimentation. J'ai utilisé du silicone pour assembler les transistors sur les radiateurs afin de faciliter le refroidissement. Attente de la réception du transformateur d'alimentation pour continuer par le cablâge et procéder aux essais avant mise en boîte.

Le 12 mars 2018     

- Commande embase secteur IEC.

J'ai décidé d'utiliser une embase secteur IEC afin de faciliter le rangement du Traceur de Courbes.

Création des calques de la façade et du panneau arrière.

La face avant recevra :

- Un interrupteur marche-arrêt.
- Une led témoin de fonctionnement.
- Un socle de connexion pour le transistor en test.
- Un interrupteur de basculement de mode NPN-PNP.
- Un tableau récapitulatif des  courants de base pour faciliter les calculs.
- Une prise BNC pour le canal X.
- Une prise BNC pour le canal Y.

Le panneau arrière :
- Une embase secteur IEC avec interrupteur pour utiliser un cordon standard d'alimentation secteur.
- Un socle DIN 5 broches pour une utilisation extérieure de l'alimentation +/-15V.

Le 22 mars          

- Réception du transformateur toroïdal 2 X 15V.

Le 23 mars         

- Assemblage de la carte d'alimentation et branchement du transfo.
- Test de l'alimentation, vérification des tensions.
- Impression 3D d'un bloc de fixation du transfo sur le boîtier.
- Positionnement et collage du bloc. Séchage minimum 24 heures.

Le 27 mars        

- 4 jours plus tard, fixation du transformateur dans le boîtier.
- Branchement et soudure de l'alimentation sur la carte principale.
- Mise en route du kit sans mettre en place les circuits intégrés.
- Contrôle des tensions sur les socles des circuits intégrés.
- Vérification pour voir si pas d'échauffement anormal de la carte.
- Arrêt de l'alimentation et mise en place des circuits intégrés.
- Remise en marche et vérification pour voir si tout semble correct.

N'ayant pas de temps devant moi , je remets le travail pour plus tard, j'ai d'autres chats à fouetter.

Le 12 septembre   

- 5 mois se sont passés, je fais un câblage minimum de la carte principale pour tester le circuit.
- Les essais sur un oscilloscope RIGOL DS 1054Z s'avèrent laborieux mais au final cela fonctionne.

Je décide la mise en boîte.

 

A la suite de cela, il est dans mes intentions, pour le fun, de fabriquer un traceur de courbes à transistors paru dans Elektor d'octobre 1980 (ça ne date pas d'hier). L'avantage est, quelques transistors, des résistances, des condensateurs, une diode Germanium, bref ! des fonds de tiroirs. Pour l'alimentation, je prévoirai une sortie sur l'arrière du boitier VD5 de la version "Kit Taïwanais".

Pour ce faire, j'ai choisi de faire les deux versions, NPN et PNP. Certains pourraient dire que cela fera double emploi, mais celui là, j'avais envie depuis trop longtemps de l'accrocher à mon palmarès, qui n'est pas bien grand, j'en conviens. 

Si je n'ai pas fait ce montage avant, c'est que je croyais ce montage bien simple pour effectuer des mesures fiables et sérieuses. Je ne suis donc pas passé à l'acte jusqu'à ce que, récemment, je découvre sur internet l'article de Eddy Bergman. Il décrit de façon remarquable son expérience avec ce montage à transistors et il m'a donné l'envie de le réaliser. J'avais bien sûr déjà effectué l'achat du kit Taïwanais. Qu'à cela ne tienne, je vais utiliser celui-ci pour complémenter des transistors PNP et NPN afin de réaliser les deux versions du montage d'Elektor et m'assurer de l'équilibrage des affichages. Mon but au final est de pouvoir caractériser l'appariement des transistors par superposition des captures d'écran.

Le moment venu, je vous tiendrais informé au fur et à mesure de l'avancement du projet... A suivre...

Traduction de l'article de Eddy Bergman